"Le chant est à l'origine de toute l'expression mélodique et rythmique du Jazz." - G.Arnaud & J. Chesnel

Louis Armstrong & Ella Fitzgerald
Ella & Louis

1957   Comme deux larrons en foire!
Fred Astaire (1899-1987)
Starring Fred Astaire Ce double album regroupe les enregistrements réalisés avec la Brunswick Record Corporation entre 1935 et 1938 à l'occasion du tournage de Top hat (1935), Follow the Fleet (1936), Swing Time (1937) et A Damsel in Distress (1937). Sur cette compilation, Fred Astaire est accompagné par deux orchestres de danse célèbres à l'époque : le Reisman's band  et le Johnny  Green Orchestra.
Mildred Bailey (1906-1951)
The Rocking 'Chair Lady 1933

à

 1939

La Rocking Chair Lady dans des enregistrements d'avant la seconde guerre mondiale.
Shirley Bassey (1937-Present)
Super Star , ,
Dee Dee Bridgewater [1950-present]
Victim of Love , ,
Ray Charles (1930-2004) Ray Charles est à coup sur  le musicien qui a le plus développé la soul music en faisant  fusionner le R&B des années 50 avec le gospel, et en y ajoutant une touche de jazz et de blues. Sa manière de chanter et sa voix unique, immédiatement identifiable et remplie d'émotion, ne peut être comparée qu'à celle de Billie Holiday. Aveugle (glaucome) à l'âge de six ans, Ray Charles étudia la composition à la St. Augustine School for the Deaf and the Blind. Après la mort de ses parents au début de son adolescence, il travaille comme musicien en Floride, puis utilise ses économies pour se rendre à Seattle en 1947. A la fin des années 40 il enregistre quelques disques dans le style de Nat King Cole et de Charles Brown. Il obtient son premier Top Ten  R & B hit avec"Baby, Let Me Hold Your Hand" in 1951. Dans les années 50, le style de Ray Charles s'endurcit alors qu'il est en tournée avec Lowell Fulson. Puis c'est la Nouvelle Orleans où il travaille avec  Guitar Slim  qu'il accompagne au piano et dont il arrange l'immense tube "The Things That I Used to Do", formant aussi un groupe de R & B avec la star  Ruth Brown. C'est avec Atlantic Records que Ray trouve vraiment son chemin; En 1955, "I Got a Woman" devient no 2 au R& B  Top. Ce morceau est typique du style gospelisant et plaintif  de Ray Charles, soutenu par des arrangements de cuivre dynamiques. Toute la période des années 50 est dominée par des compositions qui ouvrent la route de la soul music: "This Little Girl of Mine," "Drown in My Own Tears," "Hallelujah I Love Her So," "Lonely Avenue," and "The Right Time" furent des tubes immenses. Mais c'est surtout avec  "What'd I Say" que Ray Charles atteint une sorte de sommet. Ce morceau fut son premier Top Ten pop hit, et un de ses derniers disques avec Atlantic, avant de signer pour ABC. ABC lui laissa une entière liberté et c'est avec cette compagnie qu'il enregistra dans les années 60 des tubes comme "Unchain My Heart" et "Hit the Road Jack". En 1962 il surprend tout le monde en décidant de faire de la musique country, et il enchaine des tubes comme "I Can't Stop Loving You", et chante même "Yesterday". Il joue aussi du jazz avec David "Fathead" Newman et le vibraphoniste Milt Jackson. Toutes les années 60 lui furent bénéfiques, à l'exception des désagréments que lui valurent en 1965 son arrestation pour détention d'héroine (2 années sans jouer). En 1966, il refait surface avec  "Let's Go Get Stoned", puis  enregistre des tubes pop (souvent accompagnés par un orchestre symphonique). A la fin des années 60,  Ray Charles est devenue une institution qui déjoue toute critique, même s'il faut bien admettre que ses productions deviennent de plus en plus décevantes. Des millions de fans réclament le retour  des classiques des années 1955-1965, mais Ray s'obstine de plus en plus à faire de la pop. Ce faisant, il gagne tous les publics. Il influence des rockers comme Van Morrison ou Joe Cocker. N'importe où, au moindre concert il fait  un tabac. Il est dans la conscience collective mondiale
Ray Charles Live 1958

1959

 

Ce disque reprends les enregistrements du festival de Newport du 5 juillet 1958 et ceux réalisés le 28 mai 1958 au Herndon Stadium d' Atlanta.
The Great Ray Charles 1956 Un des rares disques sur lequel Ray Charles ne chante pas. Sont réunis ici les morceaux enregistrés à l'Atlantic studio le 30 avril 1956 et ceux de la séance du 20 novembre au Capitol Studios à New York. On s'aperçoit en écoutant ce disque que Ray Charles est aussi un pianiste.
The Right Time 50s The original Atlantic recordings of the 50's. Contient le fameux Hallelujah I love her so, The Right Time, I Got a Woman aisi que bien d'autres merveilles.
Ray Charles 

Betty Carter

 

Ils chantent Baby it's Cold Outside mais c'est hot sur le disque.
Greatest Hits

Volume one

1987 Georgia On My Mind est sur le volume I de cette compilation
1992 Yesterday et Georgia on my mind... Au fait il ya aussi l'enregistrement  live du  fameux Making Whoopee.
Nat King Cole (1917-1965)
The Great Nat King Cole 1991 Cette compil parue en 1991 donne un aperçu du crooner mais pas du remarquable pianiste qu'était Nat.
16 Tracks 1995 Nat King Cole, aussi grand crooner que Frank Sinatra
Double six
Les Double Six 1960

1962

Un disque exceptionnel dans lequel Mimi Perrin et ses acolytes interprètent avec un brio sans pareil non seulement les grandes oeuvres du bop, mais aussi Count Basie, et même John Coltrane.
Ella Fitzgerald (1918-1996)
Stairway to the stars 30s Dans les années 30,  Ella chantait  accompagnée par  de grands orchestres. On peut l'entendre sur ce disque en compagnie deTeddy Wilson and His Orchestra qui l'accompagne dans My Melanchly Baby (1936). Elle chante aussi avec Chick Webb And His Orchestra pour des enregistrements datant de 1938. En 1939, elle avait formé son propre orchestre qu'elle avait appelé Ella Fitzgerald And Her Famous Orchestra que l'on peut entendre ici dans I'm not complaining et Betcha Nickel.
Ella and Louis 1957 Une rencontre et un disque exceptionnel!
Ella in Rome

The Birthday Concert

1958 Ella avait 40 ans
Alla in Berlin 1960 Un concert exceptionnel et un des meilleurs disques d'Ella.
ELLA AND DUKE AT THE COTE D'AZUR

Ella Fitzgerald wtih Duke Ellington and his orchestra and the Jimmy Jones trio

ellaazur.JPG (120028 octets) 1966 Festival d'Antibes 66. Un des disques d'Ella que je ne me lasse pas d'écouter!
Compact Jazz Ella Fitzgerald 1987 Une compil intréressante qui ne remplace pas les autres disques de la diva.
Judy Garland (1922-1969)
In concert , ,
Billie Holiday (1915-1959)
Featuring Lester Young 1937 Avec Lester Young dans des enregistrements de 1937.
Compact Jazz Billie Holiday 1955

1956

Avec Ben Webster, Benny Carter, Harry "Sweet" Edison, Jimmy Rowles et Barney Kessel dans des enrtegistrements de 1955 et 1956.
Billie Holiday

The complete original American Decca recordings

The complete  Decca recordings 1944 à 1950 ,
Diana Krall [1964-present]
All for you All dedicated to the Nat King Cole Trio.
Michel Leeb (1947 -Present)
Bon Basie de Paris 2002 Disque magnifique entièrement consacré à la célébraton de Paris et de Count Basie. Certains des musiciens qui jouaient sous la direction du "Count" sont encore là. La voix de  Michel Leeb fait merveille et  c'est vraiment du très bon Basie.
Manhattan Transfer
Very Best Of , ,
Dean Martin [1917-1995]
Dean Martin

Live at the Sands Hotel

1964

Bourbon, swing et bonne humeur garantie par un des joyeux compères du Rat Pack..

NB On retrouve certaines des chansons interprétées ici par Dean Martin sur le "Rat Pack Ultimate Collection

Esther Miller (present-)
Invitation EstherMiller invitation.jpg (14720 octets) 2001 Des standards particulièrement bien interprétés par une chanteuse sud-africaine pleine d'avenir.
Joni Mitchell (1943-Present)
Mingus Un hommage au grand Charles Mingus.
Don Juan Avec Jaco Pastorius
Marilyn Monroe (1936-1962)
Let's Make Love 1987 On peut aussi l'entendre chanter sur ce disque avec Yves Montant dans Incurably Romantic.
Claude Nougaro (1929 - 2004)
2004 Claude Nougaro swingue désormais au paradis. Grand ciseleur de textes, ce fou de jazz et de samba nous laisse là un disque très jazz paru après sa mort. Un grand moment musical et un grand moment d'émotion car comme lui "je voudrais écrire" mais la mort de cet homme aux semelles de swing, " je l'avoue, me  laisse coi."
Grand Angle sur Nougaro nougaro.jpg (7006 octets) 1981 Sur l'écran Noir de ses Nuits Blanches un Don Juan dansait comme une Piaf  le Jazz et la Java en pensant à sa fille Cécile qui près de Toulouse jouait avec 4 Boules de Cuir en chantant Armstrong. Tu verras l'Amour Sorcier , le Coq et le Pendule là où il y avait une ville, Bidonville avec Sous ton Balcon une Petite Fille en Pleurs et le Chat qui sous la pluie faisait des claquettes...
The Rat Pack : Dean Martin, Franck Sinatra, Sammy Davis jr, Peter Lawford et Joe Bishop
The rat pack : Live and Swing 1962  Le  Rat Pack à son apogée (60s) était composé de Sammy Davis junior, Peter Lawford, Dean Martin, Joey Bishop et naturellement le roi lui même, Mr. Frank Sinatra. C'est Lauren Bacall qui un jour les affubla de ce nom. En les voyant  dans un état lamentable à l'ssue d'une fête de cinq jours dans Las Végas, elle leur lança: "You look like a ...Rat Pack”. Après la guerre froide à la fin des années 50, Frank Sinatra avait  déclaré que lui et ses potes tiendraient leur propre “summit of cool” à  Vegas. Les cinq compères ont alors fait swinguer le Sands Hotel and Casino à Las Vegas pendant 7 ans, avec bourbon, swing et bonne humeur garantie.
Dianne Reeves ( 1956 - present)
A Little Moonlight DianaReeves.jpg (21403 octets) 2003 Une voix et un scat qui rappellent parfois la grande Ella, mais dont la carrière oscille entre Jazz, Pop et musique africaine.
Frank Sinatra (1915-1998)
Les plus beaux succès Les plus beaux succès Compilation!
Supersax & LA voices
Supersax & LA voices supersax.jpg (40245 octets) 1983

1984

Remarquable!
Sarah Vaughan (1924-1990)
Compact jazz Sarah Vaughan ,, ,,
Gershwin live! La tentation d'un orchestre symphonique!
Dinah Washington (1924-1963)
 

 

It's magic

 

1990 The Queen of The Blues dans des enregistrements qui datent des années 40, 50 et 60.  Dinah Washington, dont la vie mouvementée donna souvent lieu à des incidents spectaculaires, était une grande artiste. Elle a enregistré avec la fine fleur des musiciens de jazz avant de mourir à 39 ans d'une overdose d'alcool et de somnifères. Il faut écouter ce disque car son contenu est à l'image de son titre éponyme.
Cassandra Wilson (-Present)
New Moon Daughter 1995 Elle ouvre ce disque avec Strange Fruit, le morceau avec lequel Bille Holiday faisait pleurer tout le monde.
,

 

 

 

 ,, ,

© The author of this web page intends this educational site as a fitting tribute to the music of  jazz musicians and  creators, as well as a respectful tribute to their works and creations. The author of this web page receives no compensation or profit from this page whatsoever, either directly or indirectly. You are encouraged to buy the records and the music, to fully appreciate the masterpieces presented on this website. All images, sounds, and video clips  remain the property of  the copyright holders.             

     Patrick@café   |   Talk of the town     |    Home    |    Jazz