Paul  M otian 
Paul Motian (1931-) commence la batterie à 12 ans. Il devient musicien professionnel en 1954, mais se fait connaitre surtout à partir de 1959, lorsqu'il intègre le trio du pianiste Bill Evans, avec Scott LaFaro, et ceci jusqu'en 1964. Il intégre ensuite le trio de Paul Bley (1963-64) et le quartet américain de Keith Jarrett (1967-76).

Motian est aussi un compositeur et un leader important, enregistrant pour ECM dans les années 70 et début 80, puis pour Soul Note Records, JMT Records, et finalement pour Winter & Winter. Son groupe le plus connu est sans doute celui qu'il mène avec le guitariste Bill Frisell et le saxophoniste Joe Lovano, parfois rejoints par les bassistes Ed Schuller, Charlie Haden, Marc Johnson, ainsi que d'autres instrumentistes, par exemple Jim Pepper, Lee Konitz, Dewey Redman ou Geri Allen. A côté des compositions originales, le trio a enregistré des hommages à Thelonious Monk et Bill Evans, ainsi qu'une serie d'albums intitulés Paul Motian on Broadway, qui interprètent les standards de manière originale.

En 1990, il fonde l' Electric BeBop Band, par lequel passeront de nombreux jeunes instrumentistes. En particulier, le premier saxophoniste du groupe fut Joshua Redman. Le groupe en comporte désormais deux, non des moindres puisqu'il s'agit (actuellement) de Chris Potter et de Chris Cheek. Le bassiste Steve Swallow a un temps aussi fait partie de l' Electric BeBop Band.

Malgré son implication en tant que sideman de grands pianistes (Bill Evans, Paul Bley, Keith Jarrett), et la qualité de son jeu en trio avec piano (Marilyn Crispell, Stéphan Oliva et particulièrement au sein de Tethered Moon avec Masabumi Kikuchi), le travail de Motian en tant que leader fait rarement appel au piano, Motian préférant visiblement la guitare, par ailleurs son premier instrument. En plus de son trio avec Bill Frisell, son premier trio incluait le guitariste Sam Brown, et son Electric BeBop Band comporte deux guitares électriques.(source: wilkipedia)
Paul  M otian Portrait in Jazz.jpg (16977 octets)  Explorations.jpg (9697 octets) Sunday at the Village Vanguard.jpg (18767 octets) trio64.gif (47154 octets)
         

 

YY 1989 In the year of the dragon

Paul Motian joue ici avec Geri Allen et Charlie Haden dans un disque qui rend aussi hommage à Ornette Coleman et à Bud Powel.

YY 1961 Waltz For Debbie

'Waltz for Debby' est un des quatre albums réalisés par ce que les fans de Bill Evans appelèrent le "premier tio", celui composé de Bill Evans, du batteur Paul Motian et du bassiste Scott Lafaro. Il restitue les sessions enregistrées au New York Club en juin 1961 avant la mort tragique de Scott La Faro dans un accident de voiture.

Portrait in Jazz.jpg (16977 octets) 1959 Portrait in Jazz

Trois musiciens s'intégrant parfaitement dans un triangle équilatéral. La place tenue par Scott LaFaro et Paul Motian va au delà du simple accompagnement. Ce trio influencera des générations de pianistes, de Keith Jarrett à Herbie Hancock en passant par Michel Petrucciani, Chick Corea ou encore Kenny Werner. Le lyrisme, la sensibilité à fleur de peau, l'écriture et l'interprétation des thèmes sont  inouïs. 
Chef d'oeuvre atemporel et forcément inoubliable !!

Explorations.jpg (9697 octets) 1961 Explorations

Capturé lors d'une session magique avec son trio magique (LaFaro - Motian), Bill Evans nous émerveille par son lyrisme et sa musicalité.

Sunday at the Village Vanguard.jpg (18767 octets) 1961 Sunday at the Village Vanguard

"Sunday At The Village Vanguard" est le premier des deux albums enregistrés au club new-yorkais Viilage Vanguard le 25 juin 1961. Dans cet album, le trio Evans/La Faro/Motian nous délivre une musique fine et élégante. 

Davantage que d'autres albums enregistrés en public, "Sunday At The Village Vanguard" nous replace dans l'atmosphère d'un club de jazz des années 1960 (bruits de couverts, les portes des cuisines qui claquent, les applaudissements du public). Il ne reste qu'à se figurer le brouillard produit par la fumée des cigarettes.

trio64.gif (47154 octets) 1963 Trio 64

Réalisé en 1963 et non en 1964 comme le titre pourrait le laisser supposer, ce disque de Bill Evans marque le retour du bassiste Gary Peacock et du batteur Paul Motian qui viennent respectivement remplacer Chuck Israel et Larry Bunker. Autant dire que ce trio est alors celui qui s'approche le plus de l'excellence de celui formé par Bill Evans, Scott LaFaro et Motian. Le batteur retrouve immédiatement ses marques, offrant le contrepoint idéal comme Gary Peacock qui bénéficie également de son expérience avec un autre esthète du piano avec lequel il jouait alors : Paul Bley. Tout en demi-teintes et nuances subtiles, la formation impose un répertoire de standards sublimés par la richesse de ses inventions harmoniques. 
(source : Hervé Comte)

CITATIONS  
INTERVIEW

A FIRESIDE CHAT WITH PAUL MOTIAN

 

   Jazzweekly

VIDEOS  

 U-tube  -  Drummerworld  -   Daily Motion

 © The author of this web page intends this educational site as a fitting tribute to the music of  jazz musicians and  creators, as well as a respectful tribute to their works and creations. The author of this web page receives no compensation or profit from this page whatsoever, either directly or indirectly. You are encouraged to buy the records and the music, to fully appreciate the masterpieces presented on this website. All images, sounds, and video clips  remain the property of  the copyright holders.        

  

                         Patrick@café   |   Talk of the Town     |    Home    |    Jazz