Jazz Anecdotes

Les petites histoires du jazz

 

                                                       English version: click here.

 
       
    L'instrument de Jazz le plus cher du monde

Il s'agit du saxophone qui fut donné à Charlie Parker en 1953 en angleterre. Ce saxophone en acrylique s'est vendu £93,500 ($144,500) chez  Christie's à  Londres, le 7  Septembre 1994.

 

 
   

Le plus grand orchestre de trombonnes

Le plus grand ensemble de trombonne jamais réuni comprenait 289 musiciens. Ce dernier fut réuni au Café- Zalencentrum à Broekhuizen, en Holande le 8 juin 1997, et y joua pendant 9 minutes.

 
   

Frisco 70s

Dans le San Francisco des années 70, Sam et Ben, deux musiciens de jazz discutent :

- Dis-moi Ben, pourquoi les musiciens classiques lisent tous des partitions quand ils jouent ?

- Parce que chez les musiciens classiques, il y a plus de sourds que d'aveugles !

 
   

Glenn Miller et Henry Mancini

Lorsqu'il engagea les 45 membres de son Army Air Force Band, Miller rejeta un jeune pianiste de 19 ans. Il s'agissait de Henry Mancini. Dix ans plus tard, ce même Mancini écrivait les arrangements de la musique du film The Glenn Miller Story.

 
   

Le premier instrument de Lester Young

"J'ai joué de la batterie de dix à treize ans; j'ai laissé tomber parce que j'avais la flemme de tout ranger; je regardais les filles après le spectacle, mais le temps que je range mes accessoires, elles s'étaient tirées." - Lester Young

 
 

Le salaire des batteurs

Interrogé sur la différence entre un batteur et un percussionniste, le batteur Specs Powell aurait répondu : "Environ 300 dollars par semaine."

 

La profession de Thelonious Monk

En montant sur scène avant le concert pour faire la balance du son, le pianiste aveugle George Shearing constate, à l'oreille, que quelqu'un est déjà au piano. Il s'agit de Thelonious Monk en train de répéter. "ça ne fait rien, je reviendrai quand l'accordeur aura terminé."

   

Joe "Pootie" Newman

Son grand appétit sexuel fut fatal au trompettiste de jazz Joe "Pootie" Newman, qui avait joué aux côtés de Count Basie et de Lionel Hampton. Renommé pour "sa maîtrise absolue de son instrument et sa manière unique de jouer avec les pistons", Newman était aussi un homme à femmes.

En 1989, il soumit son instrument intime au scalpel d'un  chirurgien pour être doté d'un implant pénien gonflable, mais l'opération échoua.
Une pression mal contenue entraîna une série d'explosions embarrassantes, dont une survenue dans un restaurant, et il s'ensuivit à chaque fois des hémorragies internes.
En juillet 1992, il mourut d'un transport au cerveau. Le dernier album de Newman était intitulé "Hangin' Out" ("pendouiller"!).
 
   

Lester Young et son batteur d'un soir

Pendant une pause, un batteur que Lester avait été obligé d'engager faute de mieux demande : "Dis donc Prez, c'est quand la dernière fois qu'on a joué ensemble?" Et Lester de répondre : "Ce soir."

 
   

Le gentleman selon Al Cohn

Al Cohn a donné un jour sa définition du gentleman :"Un gentleman est quelqu'un qui joue parfaitement bien de l'accordéon mais qui s'en abstient."

 
   

La grande idée d' Al Porcino

Stan Kenton après un concert sermonne ses musiciens en leur disant "Je pense qu'on est dans une impasse, la routine nous guette. Il faudrait trouver autre chose de neuf, quelque chose qu'on n'ait encore jamais réalisé." C'est alors que le trompettiste Al Porcino a une idée : " Et si on swinguait Stan?"

 
   

Benny Goodman Live at Carnegie Hall

Le 16 janvier 1938, l'orchestre de Benny Goodman se produit au Carnegie Hall pour un concert devenu historique. Dans les coulisses c'est électrique et l'angoisse gagne les musiciens, la peur de se retrouver sur une scène mythique, hantée du plancher jusqu'aux plafond par l'écho des plus prestigieux interprètes classiques. "Je me sens comme une pute entrant dans une église..., " lance , résigné Harry James en entrant le premier sur scène. Le concert sera un triomphe.

 
   

 
   

 

Note : Vous pouvez retrouver certaines des anecdotes ci dessus dans l'excellent ouvrage de Bill Crow, Jazz Anecdotes, Oxford University Press, 1993. Si vous aussi vous connaissez des anecdotes concernant le jazz et ses musiciens n'hésitez pas à en faire part sur le forum  

 

© The author of this web page intends this educational site as a fitting tribute to the music of  jazz musicians and  creators, as well as a respectful tribute to their works and creations. The author of this web page receives no compensation or profit from this page whatsoever, either directly or indirectly. You are encouraged to buy the records and the music, to fully appreciate the masterpieces presented on this website. All images, sounds, and video clips  remain the property of  the copyright holders.    

               Patrick@café   |   Talk of the town     |    Home    |    Jazz    LE FORUM